Les « masters de l’econome » : le CIC récidive. Halte à la marchandisation de l’école !

vendredi 2 janvier 2004
par  Sud éducation 66

Le Crédit industriel et commercial (CIC) vient de relancer son jeu-concours, « Les Masters de l’économie », en direction des jeunes et des établissements scolaires.
Ce “jeu” qui fait l’apologie de la spéculation boursière en occultant les désastres sociaux et environnementaux qu’elle entraîne, aura lieu du 19 janvier au 19 mars 2004.
Que, malgré les mobilisations déjà engagées et les démarches effectuées, le CIC puisse continuer à organiser son “jeu” à caractère publicitaire, idéologique et commercial constitue une véritable provocation !
A l’heure de grands débats sur l’avenir de l’Ecole et le respect de la laïcité, la neutralité scolaire et les principes de l’Ecole de la République sont ouvertement bafoués sous couvert de fournir de prétendus “outils pédagogiques” tels ce jeu-concours et bien d’autres dispositifs.
Ainsi, les entreprises entrent de plus en plus souvent et facilement dans les établissements scolaires, grâce à un “Code de bonne conduite” (circulaire du 28 mars 2001, publiée au BOEN du 5 avril 2001) qui ouvre le champ à toutes sortes de démarches publicitaires et idéologiques au sein-même de l’Ecole.

Nous attirons l’attention des citoyens, tout particulièrement celle des élus, sur l’impératif de la neutralité de l’Ecole et de son indépendance à l’égard des intérêts commerciaux. Nous appelons chacun à se mobiliser pour :

  • dénoncer les « Masters de l’économie » et tous autres “jeux” du même acabit, ainsi que toutes les pressions idéologiques et économiques auxquelles sont soumis les enfants, les élèves et notre système éducatif.
  • demander des dispositions réglementaires pour interdire ces pratiques Nous demandons en particulier aux personnels de l’éducation nationale et aux parents d’élèves de refuser le jeu-concours « Les Masters de l’économie », d’intervenir auprès des conseils d’administration des établissements, d’écrire aux rectorats et inspections académiques pour demander son interdiction. Signons et faisons signer la pétition qui sera adressée au Ministre de l’Education nationale !

Les organisations signataires :
Action Consommation - Agir pour l’environnement - APED (Appel pour une école démocratique) - Artisans du Monde - ATTAC - Biocoop – Casseurs de pub - Confédération paysanne - CSF (Confédération syndicale des familles) - DEIF (Défense des enfants International France) - ICEM Pédagogie Freinet - Le Publiphobe - Ligue de l’enseignement - Minga - Nature & Progrès - OCCE (Office Central de la Coopération à l’École) - Politis - RAP (Résistance à l’agression publicitaire) - RECIT (Réseau des écoles de citoyens) - RESOL (Réseau d’expertise solidaire) - SNES (Syndicat national des enseignements de second degré) - Transversales Science Culture - UFAL (Union des Familles Laïques) - Union Syndicale G10 Solidaires.

Les documents de la campagne – pétition, tract et affiche – sont disponibles auprès des organisations signataires et téléchargeables aux adresses suivantes : www.attac.org et http://www.actionconsommation.org/publication/sommaire.php3