DÉCENTRALISATION DES TOS : C’EST NON A 96% DANS LES P.O. !

dimanche 10 septembre 2006
par  Sud éducation 66

Que le ministre délégué aux collectivités territoriales se gausse du succès rencontré par la décentralisation des personnels TOS est une chose ; les chiffres, eux, en disent une autre.
C’est la méfiance et le refus qui dominent largement et à juste titre car trop de questions restent encore sans réponse. Les personnels TOS ont su dans leur très grande majorité ne pas faire le mauvais choix. C’est une évidence dans notre département et dans notre région ou seulement 4% des personnels ont opté pour le détachement ou l’intégration.
La décentralisation a été refusée par 82% des personnels TOS au niveau national, malgré d’importantes pressions dans certains départements, et par 96% dans les Pyrénées-Orientales et dans le Languedoc-Roussillon.
Languedoc-Roussillon : 14 détachements + 56 intégrations sur 1561 soit 4%.
Pyrénées-Orientales : 0 détachement + 11 intégrations sur 246 soit 4%.

SUD éducation 66, fidèle à ses positions, reste opposé à cette décentralisation et est à votre disposition pour participer ou organiser des HMI sur votre établissement. N’hésitez pas à nous contacter. N’hésitez pas non plus si vous avez envie de défendre clairement vos intérêts à proposer votre candidature pour nos listes électorales. Nous avons besoin de vous et vous avez besoin de SUD. SUD doit être présent aux prochaines élections c’est l’intérêt de tous.

Erreur d’envoi :

Les personnels TOS des collèges dépendant du Conseil Général ont reçu par erreur le courrier destiné aux personnels TOS des lycées dépendant eux du Conseil Régional.
Quelle différence ?… Plusieurs :

  • la prime n’est plus que de 800 €,
  • la prime n’est pas donnée en cas de détachement par le CG, donc,
  • nous conseillons de refuser le détachement comme l’intégration et de négocier de meilleurs conditions pour le détachement.

Acceptez nos excuses, mais, sur le principal pas de différence : Refus de la décentralisation !!!

Michel Benkemoun