Des chiffres ... et un livre.

vendredi 15 mars 2013
par  Sud éducation 66

Les deux tiers du travail domestique sont effectués par les femmes.

60 milliards d’heures de travail domestique ont été réalisées en France en 2010 (selon l’INSEE). Elles sont effectuées par les femmes dans près de deux tiers des cas. En moyenne, chaque semaine dans un couple avec enfant, le père effectue 33 heures de travail rémunéré et 18 heures de travail domestique, alors que la mère de famille effectue 20 heures de travail rémunéré et 34 heures de travail domestique. Malgré la présence massive des femmes sur le marché du travail, les mères consacrent encore 2/3 de leur temps de travail à des tâches domestiques, lesquelles sont en plus invisibles dans les indicateurs économiques. Ces chiffres montrent la persistance des inégalités entre femmes et hommes, sans diminution significative : en 25 ans, le temps de travail domestique des hommes n’a augmenté que de 6 minutes !

Ce « partage » des tâches repose sur des représentations inégalitaires des rôles respectifs des femmes et des hommes, c’est pourquoi la lutte contre les stéréotypes est largement nécessaire.

Compter le nombre de femmes au travail dans la France du XXe siècle et conter l’histoire de ces chiffres, telle est l’ambition de ce livre. Au prix d’une recherche de grande ampleur, les auteures ont rassemblé - pour la première fois - les statistiques du travail, de l’emploi et du chômage des femmes de 1901 à 2011, ces chiffres basiques que l’on peine à retrouver dans le labyrinthe des publications statistiques.

« Un siècle de travail des femmes en France 1901-2011 »

À rebours des idées reçues, cet ouvrage met en évidence le poids indiscutable de l’activité laborieuse féminine dans le fonctionnement économique, sa remarquable constance, en dépit des crises et des récessions, par-delà les périodes de guerre et d’après-guerre. Jamais moins du tiers - et désormais près de la moitié - de la population active : telle est la part des femmes dans le monde professionnel au XXe siècle en France. Telle est la portée de leur force de travail.

Au fil des recensements de la population, les auteures analysent les fluctuations de la division sexuelle du travail, des métiers d’antan aux professions d’aujourd’hui, et décryptent, d’un début de siècle à l’autre, les illusions d’optique statistique.

Un livre original et accessible, qui intéressera, au-delà des spécialistes, toutes celles et ceux qui sont attachés à comprendre comment se construisent les stéréotypes sur la place des femmes dans la société.